surmonter la pression des examens

Examens : surmonter la pression des parents

05 juin 2008
Les examens sont stressants. L'angoisse d'échouer se fait sérieusement ressentir, et aussi la peur de décevoir les parents, qui seraient fiers d'avoir un enfant qui réussit. Et ils savent le montrer. Malheureusement, ils sont parfois maladroits et leurs paroles sont synonymes de lourde pression. Comment surmonter cela ?
Aaarrggh ! Assez des « T'en es où dans tes révisions ma fille ? », « Tu veux que je te fasse réciter ?... T'es sûre ? », « Allez mon garçon, tu ne peux que réussir, et ne me déçois pas. » Comme si la peur n'était pas suffisamment grande à l'approche des examens, les parents mettent une pression supplémentaire. Voici quelques conseils pour passer outre.

Accepter de ne pas être bon dans toutes les matières


On ne peut pas assurer partout . Les maths et le français, cela n'a rien à voir. Soit on a l'esprit logique donc mathématique, soit on ne l'a pas et c'est loin d‘être catastrophique. Si on excelle dans une matière, autant le souligner auprès des parents, et demander un peu d'indulgence quant aux autres résultats, certes un peu moins bons. Bien évidemment, si c'est en E.P.S que l'on obtient 17, ça peut ne pas suffire, mieux vaut avoir un autre tour dans sa poche...Dès qu'un 15 tombe en histoire-géo, en faire part aux parents est bonne chose. Cela leur évite de nous poser la question, et cela montre que l'on attend un peu de reconnaissance. Puis le 8 en anglais passera mieux !

Avoir l'envie de ne rien faire

rien_faire

Primordial pour s'épanouir dans la vie : prendre du temps pour soi, pour penser, aimer, jouer. Entre les cours où on est assis en classe toute la journée, les devoirs à faire en rentrant, les cours de piano et de tennis, il y a forcément un moment où on a envie de dire « stop ». Et il serait temps. C'est quasiment insoutenable tout ce que l'on nous impose. Alors certes, les parents croient bien faire en nous inscrivant à telle ou telle activité, mais quelquefois, on a préfère aller jouer à la balle au prisonnier quand il fait beau, que de s'enfermer dans un salon avec une prof de solfège qu'on ne peut pas piffer. Les parents comprendront si une fois de temps à autre, on ne veut pas faire ce qu'ils nous demandent. Une bonne argumentation, un regard de cocker et hop ! Le tour est joué !

Ne pas se comparer aux autres


La phrase « et tes copains, ils ont eu combien ? », ce n'est même plus la peine de compter combien de fois on nous l'a rabâchée. Entre les parents, les grands-parents, tata Michèle et oncle Robert, on ne peut pas louper notre classement. Et c'est très dévalorisant quand on voit la déception dans les yeux de la famille. Alors on arrête de se comparer, et on regarde le rapport de la quantité de travail fourni avec ce fameux classement. On pourra alors dire si ce dernier est valable ou pas. Dire à maman « j'aurais pu donner plus, je ne suis pas contente de moi » ne pourra que l'attendrir. C'est un preuve de maturité de se rendre compte de ses erreurs !

Réussir pour soi


reussirQuand des examens croisent notre chemin, on a peut de rater. Pourquoi ? Parce que cela « note » nos compétences, notre valeur. Et la déception sera grande si on n'assure pas une cacahuète. C'est pourquoi il est crucial de bien apprendre, de bien travailler, et de donner son maximum pour avoir une bonne image de soi. On remarquera que bizarrement, quand on connaît toutes nos leçons sur le bout des doigts, madame la pression n'ose même nous approcher, puisque la maîtrise du sujet est en nous! Réussir pour soi et non pour ses parents, ou la sœur ou le frérot, c'est un grand pas. C'est notre avenir qui est en jeu, pas le leur. Et quel bonheur de voir une bonne note sur le bulletin, une vraie fierté personnelle. On va pouvoir frimer, et sans avoir triché !

 

Le conseil de la rédac' :
Suivre la règle d'or de n'importe quelle relation : bien communiquer avec ses parents, et leur dire que certaines de leurs attentions sont parfois un peu oppressantes.


Par Jennifer Pokrovsky | En savoir plus : Parents et famille , Examens , stress |
  dernière mise à jour : 05 juin 2008

Vos commentaires sur Examens : surmonter la pression des parents

Forums Public Ados